Unités médicales mobiles en Pologne

Med'EqualiTeam

Au service des personnes affectées par la guerre en Ukraine

Med’EqualiTeam – Pologne

Le contexte

Depuis le début du conflit en Ukraine, plus de 7.6 millions de personnes (femmes, enfants et sujets âgés principalement, du fait de la Loi Martiale), ont été forcées de fuir leur terre. Parmi ces dernières, 1.3 millions ont déjà pu accéder au statut de réfugié en Pologne, de par sa proximité géographique avec l'Ukraine, mais également grâce à l'accueil chaleureux de la population locale et des ukrainien.ne.s déjà implanté.e.s sur place. (source : HCR)

Poland Refugee Map July2022.jpg

Nombre de passages aux frontières Ukrainiennes, juillet 2022

Poland PESEL.png

Démographie des réfugié.e.s ukrainien.e.s demandant un numéro PESEL en Pologne, octobre 2022

Cependant, alors que le conflit se prolonge et que la demande va nécessairement en s'accroissant, il convient de s'assurer que la protection européenne, qui assure les besoins vitaux tels que l'éducation et la santé, se pérennise et s'étende à l'ensemble du territoire.

En effet, alors que les actions de soutien étaient initialement assurées par des grandes organisations internationales, au niveau de points stratégiques de passage de la frontière polonaise, il s'agit désormais de subvenir aux besoins plus chroniques, dans des régions plus reculées, où une grande partie de la population ukrainienne a été transférée dans un second temps. D'autant plus que de nombreux logements prévus pour être initialement temporaires deviennent plus permanents (gymnases, résidences étudiantes, chez l'habitant.e, etc). Enfin, le contexte sanitaire local et international n'est pas extrêmement favorable (crise COVID-19, départ à l'étranger du personnel qualifié et diplômé etc).

A l'heure actuelle, les principales problématiques médicales dont souffrent les migrant.e.s, découlent directement des conditions de vie précaires et instables : risque épidémique (majoré par un faible taux vaccinal au sein de la population réfugiée), augmentation de la morbi mortalité du fait de la non prise en charge de maladies chroniques ou de la santé mentale.

Actions médicales

Dans ce contexte, le 20 juin 2022, Med'EqualiTeam a lancé un projet polono-ukrainien, dans la région d' Opole. Ce dernier a pour but d'offrir des soins gratuits de premier recours aux réfugié.e.s. En effet, bien qu'une des plus petites et rurales regions polonaises, celle d'Opole accueille cependant près de 30 000 déplacé.e.s.

Poland Map 2.jpg

Voïvodie d'Opole

Contrairement au projet grec établi sur site fixe en camp, nos actions s'articulent autour d'une équipe médicale mobile, constituée d'un.e médecin senior, un.e médecin junior (ou étudiant.e en médecine) et un.e traducteur.trice ukrainien et russe, ainsi qu'une personne soutien pour la logistique et l'administratif. L'équipe se déplace au gré des besoins de terrain, en permanence réévalués.

One of the “transit centres”, Sokrates, where people stay only a few nights before moving to another centre in the region or another destination.

L'un des « centres de transit », Sokrates, où les gens ne restent que quelques nuits avant de se déplacer vers un autre centre de la région ou une autre destination.

En quelques mois, nous avons pu réaliser des centaines de consultations, dont certaines dans des régions assez isolées. Nous avons aussi pu nous établir au sein de la population locale et accueillir de nombreux bénévoles, venant des quatre coins du monde.

Actuellement unique ONG internationale basée dans la région d'Opole, Med'EqualiTeam bénéficie du soutien et de la confiance des autorités locales et constitue un relais de choix dans le secteur sanitaire, pour le Haut Commissariat aux Réfugiés de l'ONU.

Anna Alexandra (3).jpeg

20220825_111905 (1).jpg

IMG-2593 (1).jpg